Au cas où vous vivez dans une soucoupe (avec un perroquet), la France est confinée et doit rester sagement à la maison pour gagner la guerre. Pour la plupart d’entre nous, nos habitudes s’en trouvent radicalement bouleversées. Découverte d'un (d’une) conjoint(e) au quotidien, d’une solitude silencieuse, de pièces secrètes dans notre lieu d’habitation et même… de nous-même. Il y aura un avant et un après confinement.

Mais l’espace-temps qui nous intéresse actuellement, c’est surtout le “pendant”. Comment agissons-nous en ces temps si particuliers ? Si nous n’allons pas entrer dans le détail de nos habitudes personnelles depuis le confinement (en rapport au fait que nous ne disposons aucunement de ce genre de données), il est intéressant de constater certaines évolutions dans notre façon d’utiliser notre argent.

Nous avons donc observé l’évolution des dépenses anonymisées des dizaines de milliers d’adolescents qui utilisent leur Kard au quotidien.

Nous nous passerons bien des conclusions hâtives et trop globales que nous pourrions en tirer. Ces données nous amènent cependant parfois à nous interroger...

Les dépenses alimentaires

Graphique de l'évolution des dépenses alimentaires sur Kard
Évolution en euros et en volume des dépenses alimentaires sur Kard

Objet d’étude :
Nous considérons les achats effectués chez les enseignes suivantes : Carrefour, Leclerc, Auchan, Monoprix, Lidl, Franprix, Casino, Intermarché ou encore Super U.

Période analysée :
Nous avons comparé l’ensemble des transactions de nos utilisateurs, en panier moyen et en volume, par rapport au même jour du mois précédent.

Analyse et pistes de réflexion :
D’abord, et c’est important, nos utilisateurs ont pris très au sérieux les consignes du gouvernement. Ils respectent le confinement et se rendent par conséquent beaucoup moins souvent dans les supermarchés depuis le 16 mars comme le démontre la chute libre de la courbe verte symbolisant le nombre de transactions.

En revanche, leur panier moyen a considérablement augmenté. Concrètement, on achète certainement beaucoup plus de pastas, beaucoup plus de sauces et beaucoup plus papier toilette qu’à l’accoutumée car on ne sait jamais.

Acheter beaucoup plus pour acheter moins souvent. Pas sûr que ça fasse un bon slogan de campagne cela dit.

Les dépenses en gaming

Graphique sur l'évolution des dépenses en gaming sur Kard
Évolution en volume et en euros des dépenses de gaming sur Kard

Objet d’étude :
Nous considérons ici les dépenses depuis les consoles de jeux vidéos (Nintendo eShop, PS Store et Microsoft Store), les plateformes sur PC (Steam), les jeux en ligne et les téléchargements sur les stores mobiles (Apple Store / Google Play).

Période analysée :
Nous comparons les données 14 jours avant et après le confinement (17/03/2020) en base 100.

Analyse et pistes de réflexion :
Le confinement a tout simplement rendu nos utilisateurs accros aux jeux-vidéo ! Et c’est très mal les jeux-vidéo, vous savez…

Plus sérieusement, en 2 semaines, nous observons une augmentation de 34% du nombre de transactions sur toutes ces plateformes et une hausse de 55% des dépenses ! Oui, les chiffres sont assez impressionnant mais finalement assez logiques car il faut bien s’occuper pendant les 24h que nous passons chaque jour chez nous.

Ceci étant dit, c’est également le moment de revoir son avenir professionnel et de devenir éditeur de jeux-vidéo. Donc si vous avez une idée de jeu à sortir, c’est MAINTENANT, histoire de se mettre très bien.

Netflix

Graphique d'évolution en volume du nombre d'abonnements à Netflix avec Kard
Évolution en volume du nombre d'abonnements à Netflix avec Kard

Nos utilisateurs semblent savoir où le vent tourne. En l'occurrence, chez eux pour le moment. Les 3 jours qui ont précédé le confinement officiel, nous observons un pic d’abonnement à Netflix assez considérable et qui ne s’est pas vraiment arrêté depuis.

Quitte à rester chez soi, autant que ce soit en apprenant l’espagnol devant Narcos, l’anglais avec Sex Education et le management des tigres avec Tiger King.

Les dépenses en livraison de repas à domicile

Graphique de l'évolution des dépenses en livraison de repas sur Kard
Évolution en volume et en euros des dépenses en livraison de repas sur Kard

Objet d’étude :
Nous considérons ici les commandes passées sur les plateformes de livraison UberEats, Deliveroo et Just Eat.

Période analysée :
Nous avons comparé le volume  et la valeur des transactions de nos utilisateurs, par rapport au même jour du mois précédent.

Analyse et pistes de réflexion :
Là où l’on s’attendait à une hausse substantielle du nombre de commandes (on peut pas bouger de chez nous pour manger, tout ça), c’est plutôt l’inverse qui semble s’opérer avec une baisse… dans un premier temps ! Après les premiers jours de confinement et les grosses courses qui vont avec, le nombre de commandes passées a bondi avant de se stabiliser à un niveau comparable au pré-confinement.

En revanche, le montant du panier moyen a légèrement baissé mais cette donnée est à nuancer car les différentes plateformes ont tour à tour mis en place la gratuité de leurs frais de livraison à compter du 16 mars.

Comment expliquer ceci ? Nous ne sommes pas psychologues. Nous n’avons pas interrogé chacun de nos utilisateurs. Nous pouvons simplement imaginer que l’envie d’éviter de croiser quelqu’un d’extérieur au foyer, même le temps de récupérer un sac, semble avoir pris le dessus sur l’envie de sushi dans un premier temps avant d’entamer une remontée logique pour éventuellement deux raisons :

  • la consigne laissée aux livreurs de déposer les plats devant la porte des clients sans les croiser et ainsi éviter tout contact
  • l’envie irresistible de california rolls

Les dépenses sur les site d'e-commerce

Graphique de l'évolution des dépenses sur les sites d'e-commerce avec Kard
Évolution en euros des dépenses sur les site d'e-commerce avec Kard
Évolution en volume et en euros des dépenses sur les sites d'e-commerce avec Kard
Évolution en volume et en euros des dépenses sur les sites d'e-commerce avec Kard

Objet d’étude :
Rentrent dans cette section, les sites marchands généralistes comme Amazon, la FNAC, Cdiscount, les marketplaces dites “de seconde main” comme Le Bon Coin et enfin les plateformes de "dropshipping" avec AliExpress et Wish.

La période analysée :
Nous comparons les données 14 jours avant et après le confinement (16/03/2020) en base 100.

Analyse et pistes de réflexion :
Rien n’est simple ou linéaire et toutes les plateformes ne semblent pas égales face au confinement.

Globalement, si le nombre de commandes n’a augmenté que de manière anecdotique (1%), les montants dépensés connaissent en revanche une hausse de 14%. Au lendemain des annonces de confinement, on peut même observer un gros gros pic de dépenses. Probablement des achats de kits de survie en cas de fin de monde.

Dans le détail, et c’est ici que les nuances apparaissent, il est important de souligner que les dépenses chez Amazon, AliExpress et Wish ont respectivement augmenté de 18%, 88% et 18% en deux semaines ! Oui, c’est énorme.

On imagine donc que nos utilisateurs ont ressenti un fort besoin de livres, de Switch pour déboiter papa et maman à Mario Kart et… de contrefaçons vestimentaires diverses et variées afin d’être frais pour le retour de la vie en société.

C’est le confinement, personne ne juge personne.

Les retraits d’espèces

Graphique d'évolution en euros et en volume des retraits d'espèces avec Kard
Évolution en euros et en volume des retraits d'espèces avec Kard

Aucune surprise, grosse chute à l’arrière du peloton !

Avec la fermeture des petits magasins, des bars et autres gourmets rapides, les petites dépenses qui vont avec et le besoin de cash se fait naturellement beaucoup moins ressentir.

Logiquement, le nombre de retraits dégringole violemment jusqu’à rejoindre le Titanic et Jack dans les abysses. S’il est trop tôt pour tirer de telles conclusions et alors qu’on aurait peut-être pu s’attendre à des retraits massifs avant le confinement (argent sous le matelas tout ça), il n’en est rien et le confinement tend même à orienter nos utilisateurs vers un monde sans cash.

Au moins une chose de logique dans cette période lunaire.


Cette analyse des dépenses sur Kard a été faite dans le strict respect de la confidentialité des données de nos utilisateurs et de la réglementation en vigueur.
Les dépenses sur Kard sont systématiquement anonymisées et agrégées afin de protéger la vie privée de nos utilisateurs et offrir une vision globale des comportements des adolescents français.

Nous rappelons par ailleurs que nous ne communiquons jamais les données de transactions de nos utilisateurs à des tiers.