Voici quelques idées de jobs que tu pourrais faire cet été même si tu es mineur(e), histoire de faire rentrer un peu de moula sur ton compte :

  • La restauration 🍽
  • Les supermarchés 🛒
  • Les colonies de vacances ⛰
  • Garder des enfants ou animaux de compagnie 🐶
  • Donner des cours particuliers 👩‍🏫

Et en bonus : Travailler quand on est mineur(e), quelles sont les règles ?

La restauration

Sans surprise (et même en temps de crise), la France est un des pays les plus touristiques du monde. Ok c’est chiant de croiser du monde partout mais le bon côté des choses, c’est que ces touristes ont souvent très faim et très soif et qu’on fait ça pas trop mal en France. On se retrouve donc dans un situation où les restaurants et autres bars ont besoin de personnel pour tenir une cadence élevée. De la plonge (faire la vaisselle hein, pas l’activité nécessitant le port d’un tuba) au service des plats, les restos cherchent souvent des employés saisonniers pour faire quelques extras et assurer le service pendant l’été. Tu brasseras peut-être pas dans les millions, mais les touristes, surtout étrangers, ont tendance à filer pas mal de pourboires aux serveurs surtout s’ils sont sympas et jeunes comme toi. Si t’es à la plonge par contre, on va pas se mentir, c’est bien moins stressant et bien moins sport mais bien plus chiant.

Les plus :

  • Les serveurs n’ont pas le temps de s’ennuyer
  • Rencontrer potentiellement des clients cools...
  • … Et généreux ! Un peu d’argent en plus du salaire officiel grâce aux pourboires ça fait pas de mal
  • Avec un peu de chance, tu peux manger et boire gratos
  • Avec encore plus de chance, tu peux manger gratos quelque chose bon et de comestible

Les moins :

  • Tu vas charbonner trèèès duuur
  • Tu peux tomber sur des relous ingrats
  • Tu vas peut-être manquer de poches pour mettre tous les pourboires
  • Tu ne gagneras pas autant d’argent que Neymar


Les supermarchés

Oui, nous comprenons que ça ne te fasse pas rêver de passer l’été à ranger des boîtes de haricots dans des rayons ou d’être à la caisse à scanner du papier toilette simple épaisseur. C’est tout à fait normal de préférer se dorer le dos au bord d’une piscine en s’abreuvant d’un pulco citron très délicieux et très frais. Ok, mais l’été, les supermarchés manquent de bras et embauchent pas mal. C’est donc une valeur à peu près sûre pour se faire un peu d’oseille dans des conditions pas forcément désagréables. Même si c’est vrai, t’auras toujours un Mr Jean-Paul qui voudra t’embrouiller car il est convaincu que tu t’es trompé(e) sur le prix à payer (alors qu’il a tort à environ 10000%).

Les plus :

  • Tu ne connais pas la canicule grâce aux gigas clim des supermarchés
  • T’auras tes après-midi de libres si tu mets en rayons les produits qui arrivent le matin
  • Tu pourras te marrer discrètement en voyant que les gens utilisent parfois leur argent pour acheter n’importe quoi
  • Tu deviendras incollable sur les étiquettes des produits (on sait pas encore comment ni pourquoi, mais ça pourra bien servir un jour)
  • Tu pourras parler de Kard à tous les gens qui paient avec une carte bancaire inférieure 👀

Les moins :

  • Tu vas devoir te lever trèèèès tôt si tu mets en rayon les produits qui arrivent le matin
  • Tu dois porter un tablier / un pull Leclerc, Intermarché ou Franprix, ce qui est bof dans tes codes fashion
  • Tu ne gagneras pas autant d’argent que Neymar


Être mono en colonie de vacances (réservé aux 17 ans et +)
Tu le sais mieux que personne, les ados, c’est cool. Et se faire payer pour les amuser et les occuper pendant quelques semaines en étant parfois logé et nourri, c’est pas le truc le plus relou que t’auras à faire dans ta vie (vraiment crois nous sur parole). Sauf qu’en fait, être mono en vacances, c’est souvent quitte ou double. Tout dépend des kids que t’auras sous la main et de ton niveau de patience. Tu peux tomber sur des anges qui te verront comme la personne la plus stylée du monde. Mais tu peux aussi tomber sur des diables qui ne souhaiteront qu’une chose : te faire souffrir tant qu’ils le peuvent.

Les plus :

  • Gagner de l’argent en jouant au foot ou en animant des ateliers de peinture l’été, ça va c’est cool non ?
  • Profiter du beau temps quand il y en a (tu peux bronzer izi)
  • Globalement t’amuser puisque tu proposes les activités qui te plaisent aussi à toi
  • Manger et boire gratuitement
  • Être le/la boss

Les moins :

  • Pleurer à la fin de la colonie parce que t’avais un crush avec un(e) autre mono que t’as peur de ne plus revoir avant 2045 (ce qui est faux)
  • Ça ne dure jamais assez longtemps
  • T’as quand même une chance sur 5 de subir une rébellion d’une horde de kids déçus parce que t’as annulé la sortie poney de 14h
  • Tu ne gagneras pas autant d’argent que Neymar


Baby, cat ou dogsitter
Alors là, on est sur le niveau 999 du job cool. Tout ce que tu as à faire, c’est de veiller à ce que ça ne parte pas en Call of Duty Warzone dans la maison. Tu prends soins, tu nourris, tu surveilles, tu bordes dans le cas d’un kid pour qu’il fasse de beaux rêves, tu divertis un peu, tu prends soin de ton lieu de travail et tu encaisses les Euros. Merci la famille, c’était un plaisir, à bientôt. Et puis, tu trouveras pas plus cool comme job que de garder un Golden Retriever. Enfin si, en garder plusieurs 😎

Les plus :

  • Garder des Golden Retriever
  • Devenir le/la meilleur pote d’un Golden Retriever

Les moins :

  • Rentrer chez soi sans le Golden Retriever
  • Tu risques de devenir un Golden Retriever
  • Tu risque aussi de devoir garder des caniches et ça c’est moche
  • Tu ne gagneras pas autant d’argent que Neymar


Prof particulier
T’es du genre très très très fort en maths ou incollable en histoire-géo ? Tu peux tirer profit de tes talents en donnant des cours particuliers à des personnes qui n’ont pas autant de facilités que toi ! Pour des remises à niveau ou pour aider ceux qui prennent des cours à distance et qui doivent passer des examens en septembre par exemple. Tout le monde sera content. Toi, tu peux te faire un peu de sous et en plus, tu aides quelqu’un à progresser dans une ambiance plus détendue qu’une salle de classe. C’est ce qu’on appelle une Win-Win situation (c’est de l’anglais).

Les plus :

  • Tu aides quelqu’un à progresser et ça c’est cool
  • Ton cerveau reste éveillé
  • Tu choisis plus ou moins tes horaires
  • Tu choisis plus ou moins tes tarifs
  • Tu peux peut-être te faire des nouveaux potes

Les moins :

  • Tu ne gagneras pas autant d’argent que Neymar

Sinon, dans le genre, tu peux aussi te lancer dans l’aide à domicile. Faire les courses, promener le chien, faire le ménage des personnes les plus vulnérables / qui n’ont pas le temps. Tu te rends utile, tu gagnes de l’argent, tu soulages des gens et tu gères ton temps sans rester au même endroit tous les jours. De quoi te laisser du temps pour kiffer les vacances.

Travailler quand on est mineur(e), quelles sont les règles ?

Dans le cadre d’un vrai travail, réglo et tout…

À partir de quel âge peut-on travailler ?
Tu ne peux pas légalement travailler si tu as moins de 14 ans. Après, selon que tu aies 14, 15, 16 ou 17 ans, un job d’été possède globalement les mêmes formalités qu’un job classique.

Quel est le salaire minimum lorsque l’on est mineur ?
De 14 ans à 17 ans, le salaire est imposé au minimum à 80 % du SMIC équivalent à 7.74 € brut/h soit environ 1083 €/mois.

Ce taux augmente à 90 % pour les jobs d’été de 17 à 18 ans, soit 8.70 € brut/h.

Cependant, en fonction du secteur travaillé, il existe des conventions plus favorables qui s’appliquent au salaire des jeunes de 17 ans et moins.

Ensuite, la fin du contrat donne le droit à une indemnité de fin de contrat. De la thune en plus quoi (mais n’espère pas des milliards).

Pour le contrat saisonnier, il y a le droit à une indemnité de congés payés dont l'indemnisation est à hauteur de 10 % de tous les salaires sauf si le contrat ne dure que pendant des vacances scolaires de 14 jours (celles en cours d’année).

Quelles sont les conditions de travail obligatoires pour les mineurs ?
Les mineurs bénéficient de conditions particulières permettant de les protéger.

Pour les jobs d’été avant 16 ans, le temps travaillé durant les vacances scolaires ne peut excéder 35 heures par semaine ou 7 heures/jour.

Le travail de nuit est interdit pour les 16 ans et moins.

Les étudiants mineurs de 14 ans, 15 ans et 16 ans ne peuvent être affectés qu’à des travaux légers, ceux-ci ne pouvant porter préjudice à leur sécurité ou à leur santé.

De plus, les travaux des jeunes travailleurs ne peuvent entraîner une fatigue anormale résultant de la nature des tâches à accomplir, ne pouvant être ni répétitives ni à un rythme conférant une pénibilité caractérisée.